Le nostre radici… la ricerca

Si vous êtes à la recherche de vos racines italiennes, voilà un site qui devrait bougrement vous y aider !

Le portail

Le portail Antenati est né, dans la lignée d’autres portails dédiés à la recherche généalogique et à l’histoire familiale, promus dans de nombreux pays, de la volonté de mettre à disposition en ligne l’énorme patrimoine documentaire d’intérêt personnel et généalogique – en particulier, les documents d’état civil, projets de listes et rôles d’inscription – conservés dans les archives de l’État italien, essentiel pour mener des recherches sur l’histoire familiale et individuelle, mais aussi d’un grand intérêt pour la recherche historique, généalogique, démographique et sociale.

Historique du projet,

Le Portail a été conçu et créé par la Direction Générale des Archives, par le Directeur Général de l’époque Luciano Scala, avec la coordination de Patrizia Ferrara, à l’époque directrice du Service III – Études et Recherches, et inauguré le 17 décembre 2011.

Le contenu du portail a été édité par la rédaction, composée de : Roberta Corbellini, ancienne directrice des Archives d’État d’Udine, Alessandra Corbo, Institut central des archives, Daniela Ferrari, ancienne directrice des Archives d’État de Mantoue, Edoardo Garnis dell ‘ State Archives de Turin, Franca Maestrini des Archives d’État de Mantoue, Ferdinando Salemme des Archives d’État de Naples, Diana Toccafondi, ancienne surintendante des archives pour la Toscane et Mauro Tosti Croce, ancien directeur du Service III – Études et Recherches.

La conception de la plateforme web a été réalisée avec la collaboration de Gestione Archivi srl et Cineca.

Au fil des ans, des millions d’images ont afflué dans le portail, ce qui en fait une ressource essentielle pour ceux qui ont l’intention d’entreprendre des recherches d’histoires personnelles et familiales.

En 2018, un restylage graphique du site Web a été réalisé, promu par l’Institut central des archives, alors dirigé par Stefano Vitali, avec la collaboration d’ Hyperborea pour le développement du site Web.

Grâce à ces interventions, le Portail s’est enrichi de nouveaux services, d’aides à la recherche et de contenus multimédias.

La version actuelle du Portail, qui a débuté en 2020, est le fruit de la collaboration entre la Direction générale des archives et l’ Institut central des archives.

La recherche

Dès la page d’accueil on vous propose une recherche par date et lieu ou par nom (cognome).

Par curiosité, j’ai tapé mon nom dans cognome, sans plus de précision et « Cerca »

j’ai eu la liste des réponses,

Je suis allé en bas de page et j’ai réglé le nombre de résultats sur 100

Sur le menu de gauche, en cliquant sur les éléments des menus, je peux affiner les résultats

Je choisis votre ancêtre, et je clique sur l’acte proposé

Une page s’ouvre, je descends l’ascenseur de la fenêtre et je découvre l’acte, la molette de votre souris permet de zoomer, le clic gauche maintenu et le déplacement de la souris permettent de déplacer l’acte dans la fenêtre. Astuce j’utilise l’outil capture d’écran et croquis de windows 10 pour capter l’acte de mon aïeul. N’oubliez pas, si des fois vous coincez un peu avec l’italien malgré vos gênes qui sont là, un petit sur le bouton droit de votre souris et choisir « traduire en Fr » si vous utilisez chrome et edge.

NOTA : Casalborgone est bien dans le Piémont, en Italie….Les prénoms sont français ! Les actes en Français ! Mais nous sommes en 1804-1805, Napoléon est passé par là ! Le piémont est annexé à la France. Voir Histoire de Piémont, chapitre de l’époque napoléonienne ICI

BONNES RECHERCHES !

Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Grippari Marie-Noëlle

    Bonjour,
    Merci d’avoir signalé ce portail a priori très intéressant, mais qui n’a malheureusement pas encore répertorié tous les noms ni toutes les régions, et où les anciens territoires italiens ou communautés italiennes (Istrie, Dalmatie, partie de la Lybie, Egypte, Ethiopie…) ne figurent pas encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.