Italie-Espagne 1/2 finale c’est ce soir à 21h00 !

C’est le moment de supporter « la squadra azzurra » devant notre poste de télévision !

mais pourquoi la squadra azzura ? appellée en Italie « la NAZIONALE »

Le bleu ne figure pas sur le drapeau tricolore italien qui est vert, blanc, rouge, mais cette couleur était présente entre 1861 et 1946 sur le drapeau du Royaume d’Italie en bordure de l’écu de la Maison de Savoie, qui était la dynastie régnante. Cette bordure bleue servait à séparer la croix blanche sur fond rouge des autres parties blanche et rouge du Tricolore. Le bleu était important pour la famille de Savoie depuis 1366, lorsque le comte Amédée VI de Savoie utilisa l’image de la Vierge sur fond bleu comme l’un de ses étendards. La Maison de Savoie a quitté le trône depuis 1946 et l’Italie est devenue une république, mais par tradition le bleu est resté la couleur dominante des représentants de l’Italie dans la plupart des sports, du basket au rugby.

Si l’ Équipe d’Italie est connue sous son surnom de Squadra Azzurra partout dans le monde, ce n’est pas toujours le cas en Italie, même si certains commentateurs sportifs l’utilisent régulièrement. Les Italiens parlent en effet beaucoup de la Nazionale, la sélection nationale. C’est un peu comme la Seleção, sauf que les Italiens insistent sur l’épithète. De plus, l’azzurro peut être mis à toutes les sauces : la Nazionale azzurragli Azzurri pour désigner les joueurs, etc. Les espoirs italiens sont parfois appelés les Azzurrini, ce sont les équivalents des Bleuets français. Attention à l’orthographe ! L’erreur « squadra azzura » (sic) est tellement répandue qu’elle a la priorité sur Google.fr. Certaines personnes se trompent également en parlant de « la squaddra » (sic). Il faut en fait écrire squaDra aZZuRRa

Extraits de l’article paru sur http://www.calciomio.fr/archive/pourquoi-la-squadra-azzurra_127685.html

Et soudain les Français se mirent à aimer la nazionale

Parmi toutes les surprises inattendues qui ont émaillé cet Euro hors normes et atypique, un fait mérite d’être souligné : une grande partie de la France, et plus seulement les quelques zélotes habituels (par inclination pour un club ou origine patronymique), est tombée en amour devant la sélection italienne. Des plateaux télé aux terrasses des bars, un même élan se manifeste envers nos amis transalpins. Une réalité qui semble battre en brèche des décennies de mépris et de détestation. Autopsie d’une nouvelle bromance. Leggi di piu..

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 512 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here