Conférence « Verdi et l’Italie » par Christophe Fel..une belle soirée

Le 27 mars, entre 17 heures 45 et 18 heures, la salle Mandela se remplit peu à peu; les habitués des conférences de l’AIA prennent place, Christophe Fel et Giuseppe Verdi les rejoignent.

Le choix de Verdi s’est fait naturellement pour Christophe Fel quand il s’est agi de l’AIA, c’était l’occasion de relier l’histoire de l’Italie et celle de Verdi.

En effet, plusieurs des œuvres de l’auteur reprennent des thèmes patriotiques, elles feront de Verdi un haut personnage du Risorgimento.

Noter que le nom même de Verdi symbolise la révolte contre l’Autriche occupante « Viva Verdi » peut signifier «  Vive Vittorio Emmanuelle Re d’Italia »

Christophe Fel reprend avec passion et quelques notes d’humour le parcours de Verdi.

Un enfant talentueux dès son plus jeune âge, il est organiste de son village en 1822,  à l’âge de 9 ans. Après de brillantes études musicales, il compose Oberto, opéra qui connaît très vite un grand succès. D’autres compositions majeures suivront.

Il connaîtra cependant des déceptions et des chagrins tant dans sa vie professionnelle que familiale.

C’est son oeuvre qui restera la lumière de l’Italie, et cela judicieusement illustré par Christophe Fel avec la video Muti Rome 2007 dont l’intérêt à la fois musical, politique et historique, dévoile les coupes sombres du budget de la culture en Italie encore aujourd’hui.

Si les larmes coulent sur les visages des choristes de Nabucco, l’éclairage de la salle Mandela révèle également plusieurs visages émus et quelques larmes difficilement maîtrisées …..

Merci Christophe !

Nabucco, bis del pubblico con Muti
« Il Va’ pensiero contro i tagli »
Appello del maestro sul podio dell’Opera di Roma: non vorrei essere davanti al canto funebre della cultura.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *