Conférence « présence de l’Italie dans l’histoire du Tango Argentin » + découverte du Tango Argentin

La ronde des tangos (conférence de Marie-France C– 18 octobre 2017) 

18 heures. En musique, animée et colorée de vert blanc rouge, de salle de chorale, notre belle salle Mandela, en un tour de main, se transforme en cinéma. Comme d’habitude, Jean est aux commandes de la table technique.  Alberto à l’accueil  souhaite « la buona sera a tutti ». Il présente les amis argentins et les danseurs amis de Marie-France. Il présente aussi une jeune femme brune italienne prénommée Ilde tout juste arrivée de Pise. Oui, nous avons l’honneur de recevoir l’ambassadrice de Pise de la ville d’Angers !

 

Souriante et précise, Marie-France déroule la longue histoire du tango argentin – qui paraîtra sur notre site. Seuls les faits marquants seront mentionnés ici. Cette histoire, figurez-vous, débute dans les peintures rupestres de l’époque néolithique ! De danse en danse, nous arrivons au tango vers le milieu du XIXème siècle. En premier dansé par des hommes en couples. De nombreux immigrés arrivent d’Europe, dont quasiment la moitié viennent d’Italie. Le tango, patrimoine de l’Unesco serait-il donc à demi argentin et à demi italien ?

Les exercices pratiques suivent la conférence chaudement applaudie. Une ronde de couples se forme, d’abord hésitante, attentive et concentrée sur ses pieds et les mouvements, puis de plus en plus joyeuse et dansante … Merci Marie-France, merci pour cette conférence inhabituelle si réjouissante !

f.poitou

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés