Cine-pizza « a casa tua » n°2 il film ! La Ricotta

LA RICOTTA – Pier Paolo Pasolini – 1963

I – Présentation / synopsis

Se débattant déjà dans des ennuis de toutes sortes, Pasolini se dit être un artiste maudit.
En effet, il est condamné à quatre mois de prison avec sursis à cause de LA RICOTTA, film pour lequel il est accusé de blasphème envers la religion d’Etat.
LA RICOTTA est un court métrage qui raconte le tournage d’un film sur la reconstitution de la Passion du Christ.
Le personnage récurrent et symbolique est un figurant affamé qui court après de la nourriture pour la donner à sa famille.

II – Les composantes du film :

LA RICOTTA est un film burlesque qui, sur le principe de la « mise en abyme » (film dans le film) , on peut dire aussi « métafilm » parle :
• Du cinéma romain de l’époque
• De la société italienne dont il est la satire
• De la peinture
• De la religion

Le cinéma romain dans les années 60, vu par Pasolini. 

C’est d’un mépris généralisé dans toute l’équipe du tournage dont souffre le miséreux figurant Stracci qui finit par mourir d’indigestion sur une croix de cinéma. Pasolini veut montrer un cinéma qui exploite et stigmate les pauvres gens.
Orson Welles, réalisateur, cinéaste royal dans son fauteuil, ne voit rien de la misère qui l’environne sur le tournage de son film.

• Satire de la société italienne de l’époque.

Stracci incarne le destin tragique des miséreux, et c’est ce miséreux qui mérite seul de partager le martyr du Christ. Le film met au jour l’histoire des vaincus. Et pensée pasolinienne s’il en est :

l’interview du journaliste et Orson Welles :
Le journaliste : « que pensez-vous de la société italienne ?
Le réalisateur : le peuple le plus analphabète, la bourgeoisie la plus ignorante d’Europe »

La peinture

Pasolini, homme brillant, cultivé, poète, écrivain, journaliste, scénariste puis
réalisateur, imprégné d’art, est consciemment ou inconsciemment inspiré par ce qui l’habite dans ce domaine.
Son oeuvre est ainsi tissée de nombreux emprunts artistiques.
Dans LA RICOTTA, Pasolini s’inspire de la Descente de croix de plusieurs peintres ,
maniéristes et autres : Florentino, Pontorno, Masaccio ….
La présence des deux serviteurs noirs est empruntée à un tableau de la peinture
vénitienne ; et le chien d’une autre Descente de croix.
Mais cette Descente de croix s’effondre à plusieurs reprises, ici Pasolini rejette la
froideur, l’artifice, la raideur du tableau pour tisser un lien avec le désir, la faim, le corps réel.
Voir également la table du décor garnie de natures mortes, autre inspiration picturale.

La religion

Pasolini est condamné à quatre mois de prison avec sursis pour « blasphème contre
la religion d’Etat ». A la sortie du film, les catholiques s’offusquent, parlent d’outrage.
Très vite, le film est interdit.
Le ton est engagé certes, voire même rebelle, mais Pasolini ne s’arrête pas directement à la religion dans ce film, il n’attaque pas. Il dit beaucoup de choses en
une seule fois dans cette forme condensée sur-signifiante.

III – Le registre

C’est sur le ton de la comédie que Pasolini traite de ces sujets sérieux, il s’inspire de
la « comédie à l’italienne » qu’il accuse de profiter du peuple miséreux pour exister.
Cependant :
– Voir l’apparence corporelle et gestuelle du journaliste, modèle du misérable homme moyen.
– Entendre de la bouche d’Orson Welles les réparties cinglantes sur la société italienne, sur l’inculture des italiens, selon Pasolini.
– Rire sur le gag chaplinesque déchirant du panier-repas individuel de Stracci , et du repas mangé par le chien.
– Se désoler sur la mort grotesque mais salvatrice, nous l’avons vu plus haut, de
Sracci l’affamé.
– Sourire au clin d’œil inattendu, à la fois comique et culturel de l’intrusion du Twist dans la scène.
– Rire sur les différentes « prises » de la Descente de croix, et au moment de l’effondrement de l’échafaudage des corps.
(Documentation : revue Positif)

Pour toutes ces raisons, il nous a semblé que ce film peu connu de Pasolini devait vous plaire.
Bonne projection à tous, et mettez la « pizza » au four, le film ne dure que 35 minutes.
Amicalement- vôtre !!!!
Marie France , Nicole , Marie

LE FILM…..

LA RICOTTA – Pier Paolo Pasolini – 1963

Pour mettre en plein écran démarrer le film et cliquez

Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Combien de temps le film sera-t-il en ligne ?

  2. Merci Marie France. Je ne m’en souvenais plus, mais je l’avais vu à Premiers Plans et je l’ai revu avec plaisir même si l’écran d’ordinateur n’est pas le top …
    Tout Pasolini en 35 mn !

  3. Grazie mille Marie-France!
    Fu un gran piacere di rivedere questo piccolo ma fortissimo film di Pasolini!
    Da vero, sarebbe stato meglio di vederlo sul gran schermo… Ma… è così e nonostante fu una buonissima scelta!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La taille maximum du fichier à télécharger doit être de: 512 Mo.
Vous pouvez télécharger: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other.
Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés.