Ciné Pizza La petite Venise / io sono Li

cine-pizza_01_2017Notre nouvelle salle Mandela a mis son costume de cinéma. Bravo les petites mains véloces qui ont tout transformé : rangées de chaises parfaitement alignées, large écran au mur du fond, où défilent les superbes vues de notre belle Italie. La technique est pratiquement invisible, dans le coin. Alberto souhaite la ‘benvenuta’ aux courageux qui ont affronté pluie, vent et ‘neige’ (?). Il signale la liste ouverte du parmigiano et la venue d’un groupe italien qui participera au Printemps des Orgues.

Puis c’est la présentation du film choisi par l’équipe « cinéma » représentée par Marie-France. « Io sono Li », le titre d’origine est devenu en français « La petite Venise ». Quoiqu’il soit sorti en 2012, le film est toujours actuel, et aux trois quarts documentaire. La Mafia chinoise sévit dans les grandes villes du nord telles que Florence et Milan. L’histoire de Li, notre jeune femme héroïne, s’inspire d’un fait réel, et se passe entre lagune et mer. Dans l’eau et sur l’eau, dans la pluie ou le brouillard, ou l’inondation… Venise ? Li y passe une journée, mais l’essentiel se déroule à Chioggia, de l’autre côté de la lagune, loin de l’atelier textile. « Ils » ont décidé que Li devait devenir serveuse dans un bar du port. Qu’elle devra vite apprendre quelques mots d’italien et expressions…

 Le cœur de Li est resté là-bas, en Chine. Son vœu, économiser et réussir à faire venir son fils. Coûte que coûte, elle doit obéissance au patron. Elle est surveillée. C’est l’esclavage de notre époque, grâce auquel t-shirts et jeans sont achetés à prix dérisoires…Li a une amie de chambre, elle aussi chinoise. Dans le bar, le métier s’apprend vite. Petit à petit une amitié se crée entre elle et un vieux pêcheur croate. Amitié délicate et poétique.

C’est une grande leçon d’humanité. L’immigration, l’exil, les comportements sociaux, amicaux ou machistes, fermés ou ouverts sur la beauté et la poésie qui nous entourent … que certains savent voir, et d’autres pas, sont traités avec délicatesse, réalisme et un esthétisme parfait. Les applaudissements qui fusent à la fin expriment le plaisir unanime des spectateurs. Et les longs commentaires et discussions variées continueront pendant la deuxième partie du programme « Ciné – Pizza », tous autour de la longue table recouverte d’une multitude de plats plus alléchants et conviviaux les uns que les autres ! – come di solito …

1er mars 2017

fpoitou

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *