Ciné-pizza: Ciné-Pizza La grande belleza

imageUn mercredi 4 novembre, on quitte la grande salle de la chorale et, quelque temps après, on revient. Oh surprise ! La salle est transformée en cinéma : grand écran blanc, obscurité, sièges rangés, Jean et la technique dans un coin … Bravo les petites mains !

 

Rapidement les spectateurs s’installent et notre président Alberto ouvre la soirée cinéma-pizza par une petite leçon d’histoire. Donc, nous sommes le 4 novembre, et  le 4 novembre  est  fête nationale en Italie, en commémoration de la fin de la première guerre mondiale. Un autre 4 novembre est important : en 1706, un terrible tremblement de terre a bouleversé la région de Sulmona, dans le Lazio, faisant 1150 morts. Le 4 novembre 1852 Cavour devient premier ministre et s’attache à réaliser l’unité italienne. Le 4 novembre 1966, Florence est couverte de 4 mètres d’eau, et les îles de Venise ont disparu…

Les « 4 novembre » s’arrêtent là. Alberto laisse la place à Nicoletta, l’organisatrice de la soirée qui décrit ainsi le film :

« La Grande Bellezza, comédie dramatique réalisée en 2013 par Paolo Sorrentino, nous a fait  plonger dans le monde excentrique et nocturne de Jep, dandy cynique et désabusé qui rêve parfois de se remettre à écrire, traversé par les souvenirs d’un amour de jeunesse auquel il se raccroche.

Le cinéaste raconte aussi bien le ressenti intérieur d’un homme, que celui d’une époque, et d’une ville. Rome magnifiquement filmée nous apparaît sous une forme nostalgique et décadente.

Après les splendeurs du passé, la « Grande Beauté » n’est-elle pas malgré tout dans ce film, magistralement mis en scène. Certes le film est déroutant mais il faut le revoir, et l’on savoure alors toutes ses nuances et sa musique parfaite. »

Si beaucoup ont admiré ce film, il ne fait pas l’unanimité… Serait-ce la nostalgie du cinéma de papa ???

Qu’importe ! L’unanimité est retrouvée autour d’une immense tablée, couverte de bouteilles et plats variés alléchants. Là, nous sommes tous d’accord pour apprécier, nous régaler et discuter, dans une pure tradition de l’ AIA. Merci l’A.I.A. !

Nicoletta et F.poitou

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés