« Bella Ciao », et les mondines des rizières du Pô

En lisant ces lignes, vous avez déjà son rythme entêtant en mémoire. Connue dans le monde entier et loin d’être un simple tube de Maître Gims, « Bella Ciao » est d’abord un chant révolutionnaire venu des plaines du nord de l’Italie. C’est dans les années 1930, alors que des femmes travaillent dans les rizières de la plaine du Pô, que la chanson apparait. On les appelle alors, les Mondines. Elles viennent d’Émilie-Romagne, de Vénétie ou encore de Lombardie et du Piémont, issues des classes sociales les plus pauvres.

Les journées de ces saisonnières se résument à courber le dos pour ramasser les mauvaises herbes dans des plantations inondées. Un travail pour leur émancipation, loin de leur famille. Et pour se motiver, des paroles chantées à l’unisson pour dénoncer leurs conditions de travail « Le matin, à peine levée, à la rizière je dois aller (…) Et entre les insectes et les moustiques, un dur labeur je dois faire ».

diffusé le 1er septembre 2020 sur France Info, Bureau de Rome leggi di più

Un article parru sur

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. DIRRINGER Marie-Claude

    Lu dans la BD de BARU « Bella Ciao » : la mélodie de Bella Ciao serait une chanson du folklore Klezmer de l’Europe de l’Est intitulée « Dus zekele mit koilen », qu’un certain Mishka Ziganoff d’Odessa, accordéoniste, aurait emportée avec lui en émigrant à New York, où elle a été enregistrée pour la 1ère fois entre 1910 et 1920. Mais comment elle a fait le chemin inverse jusqu’en Italie ? Mystère…
    Cette BD parle des immigrés italiens en Lorraine. L’auteur, Baru, est fils d’immigrés italiens et a beaucoup écrit sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La taille maximum du fichier à télécharger doit être de: 512 Mo.
Vous pouvez télécharger: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other.
Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés.